CRAIE BLEUE

19 juin 2014

D'AMOUR TOUJOURS

D'AMOUR TOUJOURS De ce qu'on a connu que reste-t-il d'échappées, portes dérobées menant à des tiroirs cachés ? Quand l'échelle de meunier faisait sa double révolution, le grenier se paraît d'un accoutrement châtelain, banc de sable en bord de Loire, musant paresseusement d'une page à l'autre. Avec sa langue à l'accent de poussière elle me donnait des soifs de nuits entières. Quelques bois et des cordes, avec les chiens, quand les roulottes se tapissaient aux creux des cris, l'oeil noir, entre les cuisses clignait de feux jamais... [Lire la suite]
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 10:24 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

02 décembre 2017

LA VIE L'AMOUR 1

        LA VIE, L’AMOUR 1   Je vois du même œil que Toi. Les arbres ont énormément grandis depuis que nos essences se greffèrent par entité au jardin de nos deux portes.  Je déteste toujours autant Noël que la première fois qu’il ne nous a pas réuni. A ce propos, le retour du fils prodigue a rejoint le coup foireux de ses deux frères.Les champs gardent le climat qui diffère, avec quelque sang identique dans l’origine locale, pour la bordure du terrestre et du maritime, enfin l’accent en rapport... [Lire la suite]
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 07:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
16 octobre 2017

A peau pleine

Toute léchée de langue de vent Et derrière Elle s'offre plaine Nue Sereine N-L -16/10/17
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 octobre 2017

EXPO NIALA - COUVENT DES RECOLLETS - COGNAC

Posté par NIALA-LOISOBLEU à 10:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 octobre 2017

Au Coeur de l’Âtre

  Au Coeur de l’Âtre Dans la chambre des enfants tout est simple, et poignant. La fenêtre est ouverte. Elle bat, elle respire. L’eau de la pluie ruisselle sur les marches. Il faudrait d’autres paroles pour éponger une eau-mère si amère. D’autres musiques pour danser. Devant la fenêtre ouverte, transportée. Jacques Dupin (Ecart)   Nous avons fatigué l’orée des bois au point de tarir le brin de sève, les cheminées refoulent de ragots et la suie nitre le devant-soi d’efflorescences sépia Le fruit percé... [Lire la suite]
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 20:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 octobre 2017

PRESENCE

PRESENCE Ce mouvement qui s'invente derrière la fenêtre close un battement de s'il était une foi   Niala-Loisobleu - 6 Octobre 2017
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 octobre 2017

CE REVERBERE

  CE REVERBERE   J'ai brossé ce qui serait tapi dans ce jour en recherche de plus de lumière que sa façade en présentait au levé Pensée bien ciblée   Niala-Loisobleu - 3 Octobre 2017  
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 19:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 août 2017

Ô MA BLANCHE

      Ô MA BLANCHE   Moi je voulais tout connaître des Hommes pour tendre à mes lèvres la compréhension de leurs animales postures Savoir l'union qui de deux ne fait plus qu'un Voulu Désiré Consenti Faire parler ce que l'homme dit être l'amour Pris d'un rut soudain aux détours de leurs Boulevards du Crime, vices en devanture Dans l'écart des fentes du bas des riens Au rose des touffes les plus noires Emporté par le flot de torrents d'en vie D'ô rages Dans le vol des espérances les plus... [Lire la suite]
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 07:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 juin 2017

  La Morte Derriere les Vitres par Lucien Becker     Dans les villages horizontaux enfoncés dans le sol jusqu'aux genoux les maisons âgées s'assoient lentement Le paysan qui fait lever le jour et qui porte le soleil à bout de fourche peigne les champs de ses charrues dociles et sa douce folie émeut à peine le voyageur des villes L'eau de l'orage sur la tête nue des prés les flaques où vient boire le nuage et que les feuilles traversent en bateau les pigeons qui émiettent le soleil la distance du... [Lire la suite]
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 11:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
23 février 2017

CALUMET

CALUMET Je fume ton haleine Sur le mot d'un message indien Du galop reste en moi tes derniers fers Belle plume de Paradis pair dû   Niala-Loisobleu - 23 Février 2017      
Posté par NIALA-LOISOBLEU à 07:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,